Fonds de dotation "Le Rêve de Talia"

168, rue Estienne d'Orves
91370 Verrières-le-Buisson

Mentions légales Contact

 

© 2018 Le Rêve de Talia

  • Facebook - White Circle
  • Twitter - White Circle

TRAITEMENTS

MÉDICAMENTEUX

Les traitements diffèrent considérablement selon le type
de leucémie développée chez l’enfant.

La durée du traitement dépend du type de leucémie :

  • 4 à 6 mois pour les LAM

  • 2 ans – 2 ans et demi pour les LAL.
     

Le choix des traitements s’effectue dans le cadre d’une réunion de concertation pluridisciplinaire (RCP) qui réunit les différents médecins spécialistes, pédiatres oncologues, radiothérapeutes et chirurgiens, selon des protocoles bien établis. 

Chimiothérapie

La chimiothérapie est un traitement utilisant des médicaments ayant pour but de détruire les cellules cancéreuses dans l'ensemble du corps. La chimiothérapie joue un rôle majeur chez l'enfant. C'est le traitement principal des leucémies et des cancers.

Elle est administrée par voie intraveineuse, intrarachidienne (par ponction lombaire, un peu comme lors d’une péridurale utilisée pour les accouchements), sous-cutanée, intramusculaire ou orale.

Son administration par voie intraveineuse est largement facilitée par la mise en place précoce d'une voie centrale c'est-à-dire un dispositif d’injection posé pour plusieurs mois. Il peut s’agir d’un cathéter central dit à « émergence cutanée » (une partie du cathéter « dépasse » et est munie d’un robinet permettant de faire les prises de sang et les injections) ou d’une chambre implantable ou PAC, sorte de petit boitier placé sous la peau, dans lequel on peut placer une aiguille.

La fréquence, les intervalles, les doses et la durée de délivrance des médicaments sont déterminés dans le cadre du plan de traitement personnalisé adapté en fonction de leur efficacité et de leur tolérance.

Les médicaments de chimiothérapie agissent sur les cellules cancéreuses, mais également sur certaines cellules saines, ce qui peut provoquer des effets secondaires : nausées, vomissements, perte des cheveux, fatigue, aplasie, fièvre, sensation de brûlures…

La corticothérapie (cortisone et ses dérivés) est un traitement associé à la chimiothérapie dans le traitement de certains cancers et en particulier dans le traitement des LAL.

 

Radiothérapie

La radiothérapie est une méthode de traitement locorégional des cancers, utilisant des radiations pour détruire les cellules cancéreuses en bloquant leur capacité à se multiplier. L'irradiation a pour but de détruire toutes les cellules tumorales tout en épargnant les tissus sains périphériques. Elle est peu utilisée lors du  traitement initial des leucémies et de certaines tumeurs solides comme les neuroblastomes, les sarcomes, ou les tumeurs cérébrales.

 

Chirurgie

La prise en charge des cancers de l’enfant et de l’adolescent peut éventuellement nécessiter une intervention chirurgicale. Il s’agit d’un traitement local qui consiste à enlever la tumeur.  Elle doit être réalisée par des équipes de chirurgie pédiatrique habituées a prendre en charge des cancers.

 

Greffe

Dans certains cas, on peut proposer un traitement avec greffe de cellules souches hématopoïétiques.

Les cellules souches hématopoïétiques sont fabriquées par la moelle osseuse et sont à l'origine des différentes cellules du sang : les globules rouges, les globules blancs et les plaquettes.

Les cellules souches greffées proviennent soit d'un prélèvement de moelle osseuse (elles s‘appellent alors cellules souches médullaires) ; soit d'un prélèvement dans le sang (on parle de cellules souches périphériques) soit encore du sang contenu dans le cordon ombilical à la naissance, on parle alors d’unité de sang placentaire ou de sang de cordon.

Lorsque l’on veut utiliser des cellules souches périphériques, comme elles sont normalement en faible nombre dans le sang, on utilise quelques jours avant le prélèvement un médicament qui stimule la moelle osseuse et fait migrer les cellules souches dans le sang.

Selon la nature et l'évolution de la maladie, le médecin peut être amené à proposer soit une allogreffe(les cellules souches hématopoïétiques proviennent d'un donneur compatible), soit une autogreffe (les cellules souches hématopoïétiques proviennent alors du patient lui-même). L’autogreffe est plus souvent utilisée dans les traitements des tumeurs solides alors que l’allogreffe concerne presque exclusivement les leucémies.